L’équipe MetalStress du Laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale rejoint le GIS

Les plantes et les microalgues vivent dans des environnements où les concentrations en éléments traces métalliques fluctuent. Ces éléments sont soit essentiels à leur croissance, soit non essentiels et toxiques à de faibles concentrations. Pour faire face à ces situations, les plantes et les algues ont développé des mécanismes sophistiqués pour répondre à la demande de métaux essentiels et pour gérer les effets toxiques des métaux lourds. L’objectif de l’équipe MetalStress du Laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale est de décrypter les mécanismes moléculaires qui contrôlent le devenir des métaux lourds dans les plantes/microalgues afin de comprendre comment ces organismes peuvent survivre et s’adapter à des environnements pollués. Ces connaissances constituent la base d’une gestion durable des métaux toxiques dans les écosystèmes pollués et dans la chaîne alimentaire par le biais de la phytoremédiation.

Responsable d’équipe: Stéphane Ravanel,

Contact: ">Jonathan Przybyla-Toscano