Appel d’offre FrenchBIC 2016 : bourses pour doctorant·e·s et post-doctorant·e·s — Résultats

L’appel:

Le GIS lance un appel d’offre s’adressant aux doctorant·e·s et post-doctorant·e·s de nos équipes, pour participer au financement d’un projet scientifique international dans le cadre des thématiques du GIS, à réaliser avant décembre 2016.

Il pourra s’agir de financer une inscription à un congrès international, un séjour dans un laboratoire étranger dans le cadre d’une collaboration ou de tout autre projet international motivé (la somme allouée sera de 500 à 1000 €).

Les candidat·e·s devront envoyer une description de leur projet (partie scientifique et budget décrivant l’utilisation de la subvention, le tout sur un fichier pdf d’une page au maximum) jusqu’au 17 avril 2016 en utilisant le formulaire ci dessous.

Les résultats de l’appel d’offre seront annoncés début mai, après sélection par le directoire.

NB: Les lauréat·e·s s’engagent à publier sur le site du GIS un court compte rendu au retour de leur mission, et à remercier le FrenchBIC (logo sur un poster, remerciement sur une publication si la collaboration donne un résultat publié, etc.).

Lauréat.e.s

Giorgio Caserta, Laboratoire de Chimie des Processus Biologiques, UMR8229, Paris,
“Artificial hydrogenases for the reduction of protons into hydrogen”
(Participation à la conférence Hydrogenase 2016) In our recent work, we showed that it is possible to chemically maturate the heterologously expressed multidomain [FeFe]-hydrogenase from Megasphaera elsdenii after aerobic purification. This process restored all of the [FeS] clusters present in the enzyme and we were able to activate the protein with a small synthetic complex. The chemically maturated MeHydA showed a huge activity towards proton reduction and we have characterized this enzyme spectroscopically (EPR and FTIR) for the first time. This new methodology allows the bypass of all of the specific complex multiprotein machinery, HydEFG, and avoids the complex anaerobic purification steps to get an active HydA.

Thibault Fogeron, Laboratoire de Chimie des Processus Biologiques, UMR8229, Paris,
“Molybdopterin-like Dithiolene Ligands: Cobalt Complexes with Proton Reduction Catalytic Activity”
Il s’agit de faire une présentation orale ou un poster au congrès de l’EUROBIC à Budapest pour décrire la synthèse de trois ligands dithiolènes mimant la molybdoptérine (MPT), ligand naturel trouvé dans les sites actifs des enzymes à Molybdène et Tungstène comme la Formiate deshydrogénase. Les complexes de (eta-5 -cyclopentadienyl)cobalt(III) dithiolène correspondant ont été également synthétisé. Finalement, les propriétés électroniques et catalytiques pour la réduction des protons des complexes de cobalt correspondants seront étudiées.

Thi-Hong-Lien Han, ITODYS-UMR 7086-Université Paris Diderot, Paris,
“Functional interaction between frataxin and oxidative stress control proteins”
La bourse du Groupe Français de Chimie Bio-Inorganique (FrenchBIC) sera utilisée pour financer en partie ma participation au 10 ème congrès international « Biometal 2016 » qui aura lieu à Dresde (Allemagne) du 10 au 15 juillet 2016. Une partie de mes travaux de recherche sera présentée sous forme d’une communication orale : L’ataxie de Friedreich une maladie neurodégénérative autosomique récessive touchant environ une personne sur 50 000. Dans les cellules malades, l’expression d’une protéine mitochondriale, la frataxine, est réduite, ce qui conduit à des dysfonctionnements dans le métabolisme du fer comme la diminution de la biosynthèse des centres fer-soufre et de l’hème, l’accumulation du fer dans la mitochondrie. De plus, on remarque dans ces cellules la surexpression des espèces réactives oxygénées. Néanmoins, le rôle physiologique de la frataxine dans la protection du stress oxydant reste encore un sujet à controverse. Dans cette étude, nous nous intéressons à l’interaction de la frataxine avec des protéines impliqués dans le stress oxydatif et nitrosatif et son influence sur leur activité enzymatique. Ces travaux préliminaires nous permettront de mieux comprendre sa participation dans le système anti-stress oxydant.

Alexandre Hautier, Institut des Sciences Moléculaires de Marseille, Equipe Biosciences, UMR 7313, Marseille,
“Exploring metallopeptides as oxidation catalysts”
La bourse du GIS aidera à la participation de la “Physical Methods in Molecular and Heterogeneous Catalysis”; Summer School, organisée dans le cadre de la “Max Planck Research School” à Gelsenkirchen en Allemagne, à laquelle le projet sera présenté sous forme de poster. La mise au point de catalyseurs est devenue un enjeu primordial dans l’idée de développer une chimie durable et toujours plus respectueuse de l’environnement. En se basant sur les enzymes naturelles, qui restent une solide source d’inspiration pour les chimistes, nous avons développé de petits metallopeptides dont nous étudions l’activité d’oxydation catalytique. Les premiers résultats montrent que le système est capable de bonnes activités catalytiques, de chimio et stéréo séléctivités. Cependant, les metallopeptides sont des systèmes qui peuvent s’avérer compliqués à étudier, c’est pourquoi les compétences acquises lors de la participation à la Summer School de Gelsenkirchen seront une aide précieuse pour la suite des études de ces systèmes.

Sarah Lopez, Laboratoire de Chimie et Biologie des métaux, Grenoble,
“An artificial metalloenzyme for a tandem chemistry”
(Participation à la conférence EUROBIC) In the field of oxidation catalysis, there is a need for the generation of new catalysts that will display cleaner processes, respecting the principles of green chemistry. One original solution is based on the combination of homogenous catalysis and biocatalysis through the design of artificial metalloenzymes. The hybrids, formed by the embedment of a ruthenium complex into NikA protein should deploy new properties, taking advantages of the two fields. This new hybrid allows the use of mild oxidation conditions for the production of chlorohydrins, in aqueous media and provides chimio- and regio-selective chiral synthons.

Emilie Mathieu, Laboratoire des Biomolécules, Paris,
“Toward the design of bio-inspired SOD mimics within a peptidic scaffold”
(Séjour dans un laboratoire américain) Reactive Oxygen Species (ROS) are continuously produced in cells and their concentration needs to be tightly control to avoid oxidative stress, a process linked to several diseases. Our group develops new small complexes mimicking the activity of one of the endogenous enzyme controlling the concentration of ROS in cells, the manganese superoxide dismutase (SOD). Our aim is now to develop peptidic based SOD-mimics in collaboration with an american group.

Ievgen Mazurenko, Bioénergétique et Ingénierie des Protéines, Marseille,
“Rationalization of Carbon Nanomaterial/Enzyme Interaction for Efficient Bioelectrodes: a Multidisciplinary Approach”
La bourse obtenue sera utilisé pour présenter mon travail de recherche au congrès annuel de la Société Internationale d’Electrochimie. Ce travail porte sur les interactions de nanomatériaux différents avec les enzymes de la famille « multicopper oxidases » de point de vue d’électrochimie. Il permet notamment d’établir les forces principales qui imposent l’orientation de la molécule enzymatique et influencent son transfert électronique.

Dongyue Sun, Laboratoire Chimie et Biologie des Métaux, Grenoble,
“Nouveaux catalyseurs de production d’hydrogène renfermant des ligands redox-actifs”
(Participation au « 5ème Symposium international sur des carburants solaires et des cellules solaires » à Dalian en Chine du 11 au 14 octobre 2016.) La production d’un carburant, tel que l’hydrogène (H2), à partir d’eau et d’énergie solaire, est probablement une solution d’avenir pour le stockage et la distribution à grande échelle de cette énergie renouvelable. Elle nécessite cependant l’élaboration de matériaux photocatalytiques à la fois performants, abondants et bas-coût. L’inspiration peut venir des systèmes naturels, puisque les enzymes hydrogénases n’utilisent que des métaux abondants pour catalyser la production d’hydrogène. Le développement de catalyseurs bio-inspirés de production d’hydrogène, leur intégration au sein de nanomatériaux électrocatalytiques et photoelectrocatalytiques sont des objectifs majeurs dans ce domaine de recherche. Dans ce projet, nous viserons à augmenter l’activité de tels systèmes bio-inspirés en incorporant des motifs redox-actifs au voisinage immédiat des sites catalytiques. Nous étudierons ses comportements de tels via électrochimie et nous intégrerons de tels systèmes au sein de photoélectrodes de production d’hydrogène.

Marine Weisslocker–Schaetzel, I2BC-UMR9198 CEA-CNRS-Université Paris-Sud, Gif-sur-Yvette,
“Characterization of bacterial NO-synthase”
Cette bourse me permet de financer ma participation à la 13 ème Conférence Européenne de Chimie BioInorganique (EUROBIC) qui aura lieu à Budapest, afin de présenter une partie de mes travaux de thèse concernant les NO-synthases bactériennes. D’abord mises en évidence chez les mammifères où elles sont responsables de la production de monoxyde d’azote, les NO-synthases sont des hémoprotéines présentes dans tous les règnes du vivant. Je m’intéresse en particulier aux mécanismes catalytiques de différentes NO-synthases bactériennes pour essayer de comprendre leurs fonctions in vivo qui sont, pour l’instant, mal connues.

Posted in Grants Tagged with: , ,